Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février 28, 2017

NBC : c’est aux médias de "contrôler ce que les gens pensent"

Alors que le torchon brûle toujours entre Donald Trump et les médias historiques, une présentatrice de la chaîne d’information continue américaine s’est emportée contre Donald Trump : le président se chargerait de contrôler l’opinion à leur place.

Les complotistes peuvent se réjouir : une présentatrice américaine a levé pour eux une partie du rideau. Que ce soit par ingénuité, ou en raison de l’entre-soi du plateau de télévision lui faisant, Mika Brzezinski, paraissant oublier les spectateurs de l’autre côté de la caméra laisse échapper. « Il [Donald Trump] essaie de dénigrer les médias et il essaie de créer ses propres faits », s’indigne-t-elle dans une discussion animée entre journalistes tous d’accord avec elle.



En France, Marine Le Pen a très bien compris l’intérêt de s’adresser au nouveau public – un public grandissant – nourri aux informations alternatives.

Si la chef de file du FN et candidate à la présidentielle a longtemps souffert ou pâti de sa marginalisation médiatique, il…

Jacques Sapir – Le CETA : et maintenant ?

Le traité de libre-échange avec le Canada, ce que l’on appelle le CETA, a finalement été voté par le Parlement européen. Parmi les députés français, quatre groupes ont voté contre, celui de Front de Gauche, des écologistes de EELV, du Parti Socialiste et du Front national. Une alliance peut-être pas si étrange que cela quand on connaît les problèmes que soulève ce traité.

On constate par ailleurs que ce traité n’a pas réuni une majorité absolue de partisans dans les délégations de 7 pays :

La France

L’Autriche

La Grèce

L’Irlande

L’Italie

Les Pays-Bas

Le Royaume-Uni

Il est en fait significatif qu’il ait été rejeté par les délégations de 3 de 5 pays fondateurs de la Communauté Économique Européenne, et par les pays représentant les 2ème et 3ème économies de la zone euro.


Quels sont donc les problèmes soulevés par ce traité ? Il y a tout d’abord un problème de souveraineté. Ce traité permet, dans un certain nombre de cas, aux entreprises d’attaquer les États en justice en cas de réglemen…

Quand Laurent Ruquier souhaite la mort de Donald Trump

Samedi 25 février 2017, Laurent Ruquier est revenu sur la semaine de Donald Trump dans son monologue en ouverture de l’émission On n’est pas couché sur France 2.

Laurent Ruquier pense-t-il faire de l’humour – objectif manqué, comme d’habitude – ou cherche-t-il à « faire le buzz », perdu dans la spirale d’une bien-pensance politico-médiatique en décrépitude ?

Une nouvelle fois l’occasion de vérifier que la perte de crédibilité des médias dominants (et de leurs « animateurs culturels ») est largement justifiée.

À noter la tonalité « conspirationniste » inconsciente du présentateur, lorsqu’il évoque l’implication de la CIA dans un futur assassinat du président américain...